Syndrome génito-urinaire
de la ménopause

Le syndrome génito-urinaire de la ménopause (SGUM) est un nouveau terme désignant divers symptômes de la ménopause, non seulement les symptômes génitaux (sécheresse, brûlure et irritation), mais également les symptômes sexuels (manque de lubrification, inconfort ou douleur, et dysfonctionnement) et les infections urinaires (urgence, dysurie et infections urinaires récurrentes).  Les termes « atrophie vulvo-vaginale » et « vaginite atrophique », qui étaient encore largement utilisés il n’y a pas si longtemps, étaient limités car ils ne couvraient pas l’ensemble des symptômes et n’impliquaient pas que les symptômes puissent être liés à la diminution du niveau d’œstrogènes lors de la ménopause. Le SGUM peut avoir un impact négatif profond sur la qualité de vie des femmes ménopausées.

Solution au laser ?

Le SGUM peut être traité aussi bien avec le laser Smooth de Fotona qu’avec le MonaLisa Touch® de Deka.

Les lasers Smooth™ de Fotona sont extrêmement performants en gynécologie grâce à leur capacité à réaliser différents traitements avec à clé des résultats cliniques impressionnants, un confort assuré pour la patiente, une guérison rapide et un temps de récupération très court.

MonaLisa Touch® agit en stimulant les processus de régénération naturelle, créant ainsi des cellules plus hydratées et plus saines. Il améliore l’élasticité de la paroi vaginale et normalise le niveau du pH. MonaLisa Touch® soulage les patientes en réduisant leurs symptômes pendant 12 à 18 mois sans devoir effectuer d’autres interventions.

Consultez notre gamme pour le syndrome génito-urinaire de la ménopause :

Fotona Smooth SP/XS

Laser gynécologique Er:YAG unique à 2 940 nm conçu pour le traitement de l’incontinence urinaire

MonaLisa Touch® / SmartXide Touch

Une nouvelle ère dans le traitement de l’atrophie vaginale

Vous êtes intéressé par l’un de nos lasers, vous voulez plus d’informations ou un démo ?

Vous voulez savoir pour quelles autres indications médicales BeMedico propose des solutions ?

Articles scientifiques récents